Histoire

L’Histoire du karaté 

On situe l’origine des toutes premières méthodes de combat il y a à peu près cinq mille ans en Inde. Celles-ci ont été acquises principalement par l’observation des animaux. Ce ne sera qu’au VIème siècle que les techniques de combat seront importées en Chine par le moine Boddidharma et se développeront au monastère de Saolin-Su.

Occupée par les chinois en 1429, l’île d’Okinawa, par un décret, interdit à ses habitants le port d’armes, ce qui n’ira pas sans le développement considérable des anciennes méthodes locales de combat. Ce n’est qu’au XIXème siècle, lorsque l’île devînt province du Japon, que l’enseignement de l’Okinawa-Té fut autorisé dans les écoles. Le karaté comme nous l’apprenons de nos jours est la résultante de l’alliance, faite au XVIIIème siècle, de l’art du Te, originaire de l’île d’Okinawa et les arts chinois de la boxe de Saolin, qui est l’art du combat à la main nue.

Les techniques et boxe chinoise furent enseignées à l’origine par les moines guerriers du monastère de Saolin dans un premier temps qu’ils quittèrent pour s’installer sur l’île principale de l’archipel des Ryu-Kyu, l’île d’Okinawa.Les îles de l’archipel des Ryu-Kyu étaient de véritables lieux de passage stratégiques pour le commerce et étaient fortement convoités par les pays l’avoisinants. Grâce à la présence de bâteaux de commerce chinois, l’archipel s’est vu introduire les premiers rudiments de la boxe chinoise appelés To-De (main de chine). Au fil des années, le karaté fut exporté dans le monde entier grâce au JKA (Japan Karate Association) qui lança une quête des meilleurs pratiquants de karaté des universités pour les former et en faire des experts incontestables en karaté.

Ce n’est qu’à partir de 1957, après la mort de maître Funakoshi, que se dérouleront les premières compétitions de karaté. La France remportera son premier championat du monde en 1972 et créera ensuite, en 1975 la FFKAMA (Fédération Française de Karaté et Arts Martiaux Affinitaires).A l’heure actuelle on compte quatre grandes écoles de karaté : le Shotokan, le Wadô-Ryu, le Shito-Ryu et le Gojo-Ryu.

Le père fondateur du karaté Shotokan : Gichin FUNAKOSHI (1868-1957) :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :